Vallo parce que ça le Vallo bien …

Posté dans : Blog, Ski, Snowboard, Trips | 0

Tout commence souvent devant le coffiot d’une bagnole remplie de matos …
On tourne le contact et on y fourre un disque des VRP et y a plus qu’à glisser …
Grenoble – Macugnaga

« Celui-là je vais m’le faire, depuis l’temps que j’roule derrière, avec sa vieille Fiat pourrie, j’vais lui montrer qui je suis, ça y’est j’vais l’avoir j’m’en vais lui faire voir, je suis à côté je vais le doubler, ça va passer, ça va passer, ça va passer, ça va passer… »

Quelques jours de ride un peu secs en Italie et retour vers Chamonix!

« Ouf!
Et lui avec sa Tonus, j’vais lui chatouiller l’pare-choc, i’ f’rait mieux d’conduire un bus, ça va lui faire comme un choc, portière à portière de quoi il a l’air, un p’tit bras d’honneur ça c’est mon bonheur, ça va passer, ça va passer, ça va passer, ça va passer… »

Arrivé à Chamonix on a essayé d’aller faire le grand envers, et çà que le monde de devant la benne nous l’a fait à l’envers, mais on se sentait bien au milieu des randonneurs, car çà sentait bon la naphtaline et la transpi car

« C’est comme un signe de confiance, c’est le pont entre vous et moi, pour faire reculer la méfiance, une aisselle doit dicter ses droits »

Et pis
« C’est ça qui fait qu’on est comme ça, les auréoles, les auréoles… »

On a tracé à Vallo, y avait pas trop de monde et pis de la poud’ du bon ride dans la forêt des bonnes ruptures de pentes et des champis des courbes un peu comme celles des nénés des nanas des nains.

« Les nénés des nanas des nains ressemblent à des petits pains, quand ils sont frais on y met la main, on appuie ça fait nin nin,

Les nénés des nanas des nains, ballotent et flottent, faudrait qu’on les pelote, les nénés des nanas des nains, qu’on nomme nanas des fans des seins, gros lolos, énormes Roberts, y’a du monde au balcon,
nichons, seins et roploplo ! »

Liens et remerciements