Maroc, Imessouanne

Posté dans : Blog, Surf, Trips | 0

En ce mois de janvier, la neige tarde à prendre ses quartiers de noblesse dans nos alpes natales. Un petit tour d’horizons du prix des billets d’avion et il semble opportun de voler à moindre frais en direction du sud marocain. C’est le moment d’aller se faire les bras et de surfer la droite d’Imessouanne. En plein hiver dés qu’il y a du swell, la côte Ouest du Maroc sature et la côte sud devient un paradis pour le surf.

Ci-dessous, traversée de Marrakech avec la voiture de location. On est de suite mis dans l’ambiance locale avec les camions qui roulent en crabe …

L’invasion barbare
À proximité de l’Europe, le Maroc connaît un essor incroyable. Entre des billets promos, des vols secs à des prix raisonnables et les vols low coast, cela favorise la densité de riders sur les spots plus au sud, comme Imessouanne et Taghazoute. Il n’est pas rare lors des bonnes sessions à 1m50 de se retrouver à 50 personnes au line up.

Imessouanne, le petit port de pêche qui deviendra grand. Depuis 3 ans, une route goudronnée a été construite pour accéder plus facilement à ce port, conséquence directe, le monde afflue. Les hôtels se sont modernisés. Mais les  » restos  » et le marché restent encore couleur locale.
Il y a un mini surf shop mais pas trop de matos.

Jako et Den’s sont contents de se retrouver à la plage en plein mois de janvier et en plus les vagues sont là!

Le tajine, le plat typique du Maroc, permet de refaire le plein après des sessions de surf acharnées. Leur dernière trouvaille : un tajine agneaux, patate, carotte, petit pois, ça ressemble plus à une jardinière Casse grain, mais bon c’est à la mode en ce moment. Je vous conseille plutôt le tajine au poulpe, c’est magique.

Tajine avec nos amis marocains. L’hospitalité là-bas est incroyable.

Une journée à Imessouanne, on se lève avec le soleil, on chèque l’océan, on se met une petite session avant de manger chez Hassan puis on profite du sunset, bien cool pour un mois de janvier.

Den’s profite à fond de la droite d’Imessouanne.

A gauche, notre petit loft sur la plage avec vue sur la mer. A droite Jako comme d’habitude dans les trip est le cuisto de service et il se débrouille très bien.

Une semaine chanceuse, la houle ne nous a pas lâché en route, avec une moyenne de 1,2 à 1,5 m, tous les spots ont marché. Cathédrale a reçu pour la dernière journée une forte houle de 2,50 m, le take-off au large de la pointe était digne des ambiances de surf hivernal.

Liens et remerciements